Les clown attendent toujours godot (provisoire)

Barbara Moreau / Benoit Creteur

COMPAGNIE / PORTEUR DE PROJET : Cie des Six Faux Nez


DATE : le 28/10/2016

HEURE : à 16:25


Lieu : Le Théâtre 140


LIEU : Le BAMP


DISCIPLINE : Théâtre physique


Description du Projet : 

Deux vagabonds, Vladimir et Estragon, tournent en rond autour d’un arbre mort. Ils attendent Quelqu’un, personnage dont on ignore tout mais qui semble porter en lui le salut des deux protagonistes. La longue attente sème le doute : Est-ce le bon jour ? La bonne heure ? Le bon endroit ? Dans l’attente, ils s’ennuient et tentent, avec leurs pauvres moyens, d’enrayer le temps qui passe trop silencieusement. Cela les mènera à vivre un éventail d’émotions, créant ainsi diverses actions /situations parfois drôles, souvent dramatiques, mais surtout absurdes: De la dispute futile à l’envie d’en finir (par pendaison ou meurtre) de la prise d’otage à l’esclavagisme , de la prière  suppliante à la colère irréversible, de la guerre armée à la fête d’un noël suranné ; d’un jeu à l’autre, ils continueront à attendre. Au fond d’eux mêmes ils savent que « Quelqu’un ne viendra pas » , en tout cas certainement pas aujourd’hui…. Les personnages ainsi que l’humour absurde de la pièce de Beckett constituent le point de départ de notre travail. ESTRAGON et VLADIMIR ont l’allure de clochards – vieux manteaux trop grands et vieilles chaussures. ESTRAGON  est obsédé par le vide qu’il y a dans son chapeau ou le vide dans ses chaussures, ou dans ses poches… Il n’a rien. VLADIMIR est obsédé par les sacs, les valises et le transat qu’il transporte. Dans ses poches il a un tas d’objets ; un éventail pour se faire du vent, une pipe qu’il rallume sans arrêt, un briquet qu’il ne trouve jamais, des choses à manger, une brosse à dents, une corde,….  Des armes. La musique et la bande-son sont très présentes et rythment les scènes. La manipulation du son est réalisée par les protagonistes, à vue sur scène : il s’agit de l’un de leurs moteurs de jeu. Sur scène, un arbre/réverbère sur roulettes, qui se transformera au fur et à mesure des besoins de la mise en scène.

Mise en scène : Barbara Moreau

Interpretation : Bernard Zils et Benoit Creteur

Dramaturgie : Barbara Moreau et Benoit Creteur

Lumières : Sébastien André

Scénographie : Benoit Creteur

Costumes : Bernardine Deplace

Régie : Sébastien André

Présentation de la compagnie : 

Cie internationale née en 1994, sous l’impulsion d’artistes belges émergeant d’écoles de théâtre de geste.(La kleine et Lassaad) Nous aimons à nous définir comme « Artisans d’un théâtre de création tout terrain, drôle,dense et poétique ». Tout terrain dans l’idée que nous sommes curieux de tout et pouvons nous immiscer par-tout. Poétique dans le sens « qui donne à respirer ». Dense parce que nous nous penchons toujours vers le cœur des choses. Et drôle parce que l’humour est vraiment le meilleur de l’homme. Créations au placard : L’Odyssée des valises (1996), La fabuleuse épopée de Gilgamesh (1998), Vent d’histoires(2001), Tango des petits poissons (2004), Cadavre Exquis (2008), Le Muet (2008), L’Arnaque(2011). Créations en tournée : La Caravane (2009), Chimérarium (2014), Transit Cabaret (2014).