Personne ne sort les fusils

Thibault Sartori

COMPAGNIE / PORTEUR DE PROJET :
Thibault Sartori


Lieu :
Le 140


LIEU :
Le BAMP


DISCIPLINE : Théâtre documentaire


En 2019 se tient le procès France Télécom/Orange. Sept dirigeants sont accusés de harcèlement moral sur leurs salariés parfois jusqu’à leur mort. À la barre, le PDG a un seul regret : d’excellents résultats « gâchés » par la quarantaine de suicides. Gâchés ? Parlons-nous la même langue ? En adaptant Personne ne sort les fusils de Sandra Lucbert, Thibault Sartori et ses complices envahissent la scène pour disséquer la langue qui nous traverse et que nous parlons tous. Leurs armes ? Une cravate qui n’en finit pas, des dirigeants qui dorment durant une audience, Chantal Goya qui explique l’histoire du capitalisme à vos enfants et un plateau repas servi à la cafétéria d’une entreprise. À la croisée du documentaire, de la fiction et de l’analyse, ils rendent visible la structure langagière de notre monde, sa violence et son influence jusque dans notre psyché.


PORTEURS DE PROJETS / COMPAGNIE :

Après son bac, Thibault suit des études de physique à l’École Normale Supérieure de Paris d’où il ressort diplômé d’un master en astrophysique en 2012. Riche de projets théâtraux créés en marge de ses études (dont Himmelweg de Juan Mayorga où il reçoit le prix de la mise en scène et d’interprétation dans plusieurs festivals), il change de cap et entre au conservatoire du XIVe arrondissement de Paris. Il joue dans Blackbird de David Harrower mise en scène par Laura Thomassaint dans plusieurs festivals (où il reçoit plusieurs prix d’interprétation).

Il se délocalise ensuite à Bruxelles et intègre l’INSAS dans la section mise en scène. En plus de ses études, il développe des projets plus personnels présentés au Festivaleke ou au Festival Murmurez Frénétique. À sa sortie de l’INSAS, il écrit Rustine qui sera joué au festival Trajectoires à Mons - Mars en octobre 2019. Il rejoint l’équipe du Esch Theater au Luxembourg pour une adaptation de Leurs enfant après eux de Nicolas Mathieu à l’automne 2022 mise en scène par Carole Lorang, Éric Petit-Jean et Bach-Lan Lê-Ba Thi. En parallèle de ses activités artistiques, il donne des cours de Mathématique à l’ULB et à l'INSAS pour retrouver un équilibre entre l’analyse rationnelle et l’écriture du sensible.


LIEU ET DATE DE CRÉATION :

Pas encore déterminé // 2024 dans l'idéal


PÉRIODE / LIEUX DE RÉSIDENCE :

Du 4 au 16 avril 2022 KJIBI (Centre des Arts Scéniques)


CRÉDITS :

Mise en scène et adaptation : Thibault Sartori
Dramaturgie : Claire Bodelet
Dramaturgie : Sarah Seignobosc
Interprétation : Quentin Barbosa
Interprétation : Marie Bonnarme
Interprétation : Justine Rouet Chabaux
Lumières : Mariana Blanc Moya
Photo : Thibault Sartori


PRODUCTION :

Thibault Sartori / Metteur en scène / thibault.sartori@hotmail.fr / +32484992181


SOUTIENS :

Centre des Arts Scéniques, Ad Lib’s ATTIC Residencies, Festival Courant d'airs